Portraits croisés – Nos dessinateurs projeteurs

Deux de nos dessinateurs-projeteurs

Cédric Leroy & Patrice Lizé

 

 

 

 

Depuis combien de temps travaillez-vous à OSE ?

Cédric :           Depuis 2015, suite au rachat de SMB, en intérim dans un premier temps, puis comme titulaire depuis Avril 2016.

Patrice :           Quant à moi, j’ai intégré la société OSE Angers en 2004.

  

En quoi consiste votre métier ?

Patrice :           Notre métier consiste à réaliser les études mécaniques dans le respect des cahiers des charges et des budgets des demandes clients. Nous réalisons ainsi un dossier composé de plans 3D, de plans d’exécutions et de montage, de documents interservices. Ce dossier permet la réalisation, le montage de la machine. Il renseigne également les services électriques et automatismes sur le fonctionnement prévu par le bureau d’études mécaniques.

Cédric :           Comme le dit Patrice, nous devons, à partir d’un cahier des charges et de l’analyse fonctionnelle (AF) modéliser une machine en 3D, faire des choix techniques (diamètre d’un roulement, course d’un vérin…), puis une fois validés par le client nous réalisons les plans en 2D, la nomenclature, la liste de pièces à acheter (commerce et usinage).

 

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Patrice :           J’ai toujours travaillé dans le domaine de la machine spéciale. Mon premier emploi a été dans ce domaine et depuis je n’ai pas souhaité en changer. Il a l’avantage d’être très varié et vous ne faites jamais la même chose. Les clients et les domaines dans lesquels nous intervenons sont différents ce qui est très enrichissant.

 Cédric :           Passionné par la mécanique et le dessin industriel, j’apprécie le coté rechercher d’idée, partage de solutions et apprendre en permanence.

 

En quoi vos missions vous plaisent-elles ?

Patrice :           De façon un peu imagée, nous pourrions dire que nous couchons sur « papier » le besoin de nos clients. Le service commercial a déjà travaillé sur la question et a déjà réalisé une première approche de la solution. Le bureau d’études valide la solution et la met en forme. La conception et la recherche de solution à une problématique donnée est pour moi la motivation première de notre métier. L’aboutissement étant de voir la machine tourner dans l’atelier.

Cédric :            Mes missions me plaisent car elles sont souvent différentes, à chaque nouvelle affaire nous découvrons des produits inédits pour lequel il faut chercher des idées créatrices pour réaliser des conceptions.

  

Quelle est votre journée type ?

Cédric :           Pendant une journée de travail, nous pouvons faire de la 3D (esquisse, assemblage), faire des plans 2D, débriefing avec le chef du BE ou le pilote du projet, aider un collègue à l’atelier pour des modifications de dernières minutes, appeler un fournisseur.

Patrice :           Si on essaie de définir une journée type, elle peut être composée ainsi : un point planning pour anticiper les besoins et les dérives. Une revue avec les différents intervenants sur le projet. Cela peut être le chargé d’affaires pour mais aussi le client avec lequel nous sommes en relation constante. L’équipe d’études mécanique pour résoudre des problématiques, faire des choix ou harmoniser les études. Et aussi les autres services électriques, automatisme et montage à qui nous transmettons les informations nécessaires pour le projet et qui nous font un retour sur leur travail. Et enfin les rendez-vous fournisseurs pour des équipements spécifiques. Entre tout cela il faut réaliser les analyses fonctionnelles, les synoptiques et dessiner bien sûr. Des journées bien remplies en générale.

 Cédric :           Chaque journée se ressemble mais ne sont jamais les mêmes.

  

Avec qui travaillez-vous au quotidien ?

Cédric :           Nous travaillons avec les autres projeteurs avec qui nous partageons sur nos choix techniques. Nous pouvons aussi nous appuyer sur les automaticiens, avec le chef du BE et les pilotes pour valider l’état d’avancement des affaires.

Patrice :           Nous travaillons également avec les acheteurs et même des fournisseurs avec qui nous pouvons échanger pour des choix techniques ou de coûts.

 

 Quelles qualités faut-il pour exercer votre métier ?

Patrice :           Au bureau d’études mécaniques, je pense qu’il faut avoir le goût de la mécanique bien sûr mais surtout du contact et de l’échange. Il y a une multitude de façon de réaliser un mécanisme. Il faut savoir faire marche arrière parfois et défendre sa solution lorsqu’elle en vaut la peine. L’art du compromis peut être. Etre créatif et aimer concevoir, qualité assez intéressante en machine spéciale…

Cédric :           Entièrement d’accord. Il faut être curieux, créatif. Il faut aimer se creuser la tête pour trouver la meilleure solution, être méthodique dans sa façon de travailler. Il faut aussi avoir une bonne connaissance du technique.

 

Parlons un peu de vous. Quel a été votre parcours avant d’arriver chez OSE ?

Patrice :           J’ai commencé, il y a longtemps, en maintenance mécanique une année ou deux. Ensuite j’ai toujours été dans des entreprises qui réalisaient des machines spéciales dans des domaines plus ou moins spécialisés comme les laiteries, l’électronique, l’automobile, etc.

Cédric :           De formation de base je suis pâtissier, mais après l’école j’ai travaillé en usine chez Autoliv comme agent de production pendant 4 années. Ensuite, j’ai décidé de reprendre mes études, j’ai passé un Bac pro maintenance industrielle et commencé BTS MAI (Mécanique et automatismes industriels) que je n’ai pas pu finir suite à un accident de moto. 3 ans après j’ai repris une formation de dessinateur industriel, j’ai refait deux années de Bac pro suivi de deux années BTS CRSA (Conception et réalisation de systèmes automatiques) en alternance. A la sortie de l’apprentissage, je suis rentré chez SMB comme dessinateur.